Aujourd’hui, je vais vous parler de la table pour notre coin fumeur qui se trouve dans la véranda!

Lors d’un déménagement, il y a 3 ans, j’avais récupéré un vieux touret en assez bon état, en me disant que je pourrais sûrement en faire quelque chose un jour ! (Oui, oui, je vais vous montrez ce qu’est un touret soyez patients) Quelques années plus tard, j’ai enfin trouvé ce que j’allais en faire…

Une table basse !

Bon alors forcement vu comme ça c’est plutôt moche, surtout pour une table, (ou alors sur un chantier peut être puisque c’est de là qu’il vient hihi). Je l’ai donc poncé, sous-couché et peinturluré. J’ai choisi d’utiliser le rouge brillant (« rouge baiser », trop sexy !), de la marque Mr bricolage (Inventiv’), que j’avais déjà eu l’occasion de tester sur d’autres meubles, notamment dans la salle de bain et la cuisine (bah oui on met du rouge partout et alors ?).

Le pot ci-dessous n’est pas de la bonne teinte mais c’est la marque que j’ai utilisé et c’est brillant, mon pot est tellement sale que c’est indéchiffrable et il me fallait une illustration quand même lol.

Avec z’hom nous avons décidé de mettre des roulettes à cette petite table afin d’être « balladable » dans toute la véranda (nous n’avions pas pensé a ce moment là que ça amuserai beaucoup les monstresses, même si le fait qu’elle soit déplaçable nous est bien pratique au quotidien pour nous, adultes).

Le touret, future table ainsi peinturluré était pas mal mais il manquait quelque chose, nous avons donc eu l’idée de lui mettre en plateau en mosaïque !

C’est bien joli tout ça mais je n’avais jamais fait de mosaïque… donc après pas mal de recherche et d’études (ou pas), je me suis lancé dans l’achat du matériel.

LA pince indispensable pour recouper tous les petits bouts de mosaïque :

J’ai ensuite utilisé comme recommandé un peu partout sur la toile (=>internet quoi) du papier kraft afin de coller mes petits bouts de carrelages et ainsi une fois le joint coulé, retourner l’ouvrage (Il faut tout faire à l’envers, une difficulté supplémentaire).

J’aurai pu opter pour du papier sulfurisé mais pour la surface que je devais faire, le papier kraft était plus facile car plus large.

Nous avons ensuite été choisir notre carrelage / mosaïque. Nous avons pris des carreaux 1er prix à Castoche pour la plus grosse partie (0,75cts le carreau je crois), du rouge, du blanc et du noir brillants. Nous avons complété par 2 « carreaux » de mosaïque séparables à la pince ou au cutter.

Voici les carreaux de mosaïques pour les coins de la table et le serpentin du milieu :

J’ai ensuite dessiné sur le papier kraft le gabarit du dessin et pendant ce temps, z’hom à cassé tous les carreaux au marteau pour faire des petits bouts.

Une fois toutes ces étapes réalisées, j’ai collé à la colle (à papier peint, pour que ça se décolle facilement) un à un chaque petits bouts de mosaïque à sa place respective.

Une fois le dessin complété et rempli de carrelage, nous avons coulé le joint entre les carreaux (nous en avons fait un trop épais au départ donc il ne s’était pas bien insinué partout, nous avons eu, par conséquent, une étape supplémentaire puisqu’il a fallu recommencer les joint une fois la mosaïque retournée et cerclée…c’est balo !).

Nous avons ensuite retourné le tout, et décollé doucement le papier kraft de la surface de la mosaïque. Et là, le motif nous est enfin apparu (et ça fait plaisir après autant d’heure de travail…peut-être bien 48h en tout…pfiou !).

Ce n’est pas notre table mais je vous met une illustration de comment se passe le retournement pour que ça soit plus compréhensible.

Un fois retournée, nous l’avons scellée, avec du béton à prise rapide, à un carré de bois découpé aux mesures de la mosaïque et de la table (nous l’avons décidé en même temps que le motif à réaliser et en fonction de la taille de notre touret), nous avons ensuite crée un cerclage (enfin carrétage notre table étant presque carrée hihi) grâce à des moulures en bois (normalement utilisées pour les coins des murs ou encore l’habillage des portes).

Puis, après avoir recoulé le joint manquant, nous avons mis du mastic acrylic sur les bords pour l’esthétique, et peinturlurer le cerclage en blanc…et enfin, après tant d’heure de boulot, TADA une petite table pour les fumeurs que nous sommes (paaaas bien)!!!!

Si c’était à refaire, je crois que j’opterai pour un joint de couleur plus foncé. En effet, après quelques semaines d’utilisation (comme vous pouvez le voir sur les photos), le joint après quelques renversage de café à jauni et est très difficile à récupérer. Sinon, nous en sommes très content elle est fonctionnelle et à notre goût.

Alors, elle est bien ou elle est pas bien notre table ?

A peluche !