Le téléscope de z’hom

Pour son anniversaire en janvier dernier, toute la famille s’est cotisée pour offrir à z’hom l’engin de ses rêves…Un téléscope !

N’y connaissant absolument rien et voulant laisser z’hom dans l’ignorance pour lui faire la surprise, j’ai passé plusieurs JOURS à faire des recherches pour trouver le meilleur rapport qualité/prix, qui lui permettrait de voir le plus de choses possibles.

Avant de vous dire quel téléscope j’ai choisi, je dois vous expliquer certaines choses pour vous faire comprendre mon choix (c’est qu’à force de chercher, on en apprend des choses^^)

Bon à savoir : Un téléscope est composé d’un tube contenant 2 miroirs servant à récupérer le plus de lumière possible et d’un oculaire servant à zoomer dans le miroir afin de voir les objets du ciel.
Donc, plus le diamètre d’ouverture (diamètre du tube) est grand plus vous aurez de possibilités d’observations car votre tube captera plus de lumière.
L’idéal pour débuter avec un petit budget étant de prendre un tube de 150mm ( sachant que les diamètre commence à 60mm jusqu’à 450mm dans le commerce spécialisé. Au dessus de 450mm, ce sont généralement des téléscopes fait sur-mesure et il reste quand même très rares).

Lunette ou téléscope ?

Il faut savoir qu’il existe 2 types d’appareils permettant de regarder les étoiles ( 3 si on compte les jumelles) :

  • Les lunettes astronomique (réfracteur),
  • Les téléscopes Newton(réflecteur).

A diamètre égaux, la lunette coûtera au moins trois fois plus cher qu’un téléscope.

Il vous faudra ensuite choisir la bonne monture pour votre engin. Il en existe 2 types :

  • Monture azimutale la plus simple, permet de faire les mouvements haut-bas, gauche-droite(rarement motorisée),
  • Monture équatoriale, un peu plus complexe à prendre en main mais qui permet de suivre les étoiles en compensant le mouvement de la terre (avec possibilité de la motoriser afin que votre téléscope suive les étoiles tout seul comme un grand).

La mode du moment, ce sont les téléscopes Dobson avec une monture azimutale et un très gros tube. Leur seul inconvénient étant leur encombrement et leur poids (jusqu’à 100kg).

Lunette astronomique

Téléscope newton monture équatoriale

Téléscope dobson monture azimutale

Qu’est-ce que je veux observer ?

Avant de choisir son instrument, son diamètre et sa monture, il faut savoir ce que l’on veux observer. On peux choisir de voir plusieurs choses :

  • Les planètes,
  • Les étoiles,
  • Le ciel profond (nébuleuses, amas d’étoiles, galaxie,…)

Pour pouvoir commencer à profiter de toute ces choses, il est recommandé de prendre un diamètre de 200mm.

Observation ou astrophoto ?

Si vous voulez uniquement observer le ciel, il faut savoir que vous verrez tout,  sauf les planètes, en noir et blanc (ça m’as un peu déçu au départ mais on s’y fait et ça rend les planètes encore plus majestueuses). Cependant, le matériel de base pourra représenter un budget raisonnable (à partir de 300€ je dirais pour commencer).

Si vous souhaitez faire de l’astrophotographie, il vous faudra:

  • Un gros budget (plus de 1500€ de matériel et ordinateur),
  • De la patience (les temps de pauses pour prendre des photos du ciel sont looooonnnng, quelques heures en général et nécessite un traitement informatique),
  • préparer vos « Ouah!« , car en astrophoto, les objets du ciel, sont en couleurs et sont juste magnifiques ! (c.f : les photos que l’on trouve sur Internet).

Les optiques ou oculaires

Comme dit précédemment, les optiques servent à zoomer dans le miroir secondaire du téléscope afin d’observer le ciel. Plus le grossissement est gros, plus les turbulences du ciel vous gênerons dans l’observation.
Par exemple, certains soirs les étoiles clignotent lorsque on les observe à l’oeil nu, c’est en fait dû aux turbulences atmosphériques (différences de chaleur, pression, vent,…).

La plupart des téléscopes sont livrés de base avec 2 ou 3 oculaires. Généralement, vous aurez :

  • un 6x (gros zoom),
  • un 10x (moyen zoom),
  • un 25x (petit zoom).

Il existe également des filtres s’adaptant sur les oculaires permettant d’observer, par exemple, la lune avec moins de luminosité (aie les yeux sinon) ou les nébuleuses avec un filtre UHC (wouah!)

Mon choix pour z’hom :

Un fois tous ces éléments pris en compte (et pleins d’autres mais l’article aurait été trop long), j’ai succombé à la mode Dobson à ceci près que j’ai pris un téléscope Dobson Flextube (tube rétractable) afin que celui-ci prenne un peu moins de place.

J’ai nommé : Le Sky-Watcher Dobson FlexTube 254 rétractable.

Il est fourni avec un oculaire 10x, un oculaire 25x et sa monture azimutale. J’ai également pris :

  • Un filtre lunaire,
  • Une lentille de Barlow x2 (permettant d’augmenter 2x la taille du zoom de l’oculaire)
  • Et un Cheshire (outil de réglage pour aligner les miroirs du téléscope, je ne rentrerai pas dans les détails, c’est trop technique)

Je vous laisse admirer la taille des cartons sachant que notre lit est en 160×200 (et le bordel de notre chambre au passage lol) :

Nous avons ensuite procédé au déballage de la bête…

Le pied

Le tube plié

Voici à quoi ressemble l’instrument une fois monté et déplié, prêt pour observer :

Voici z’hom et son Ipad, servant à chercher les objets à observer, lors de sa première sortie astronomique (oui, je sais on y vois rien, mais que voulez-vous, les observations se font pendant la nuit alors bon…) :

Par la suite, z’hom s’est racheté :

  • un oculaire 4,7x grand angle (mega zoom),
  • un oculaire 10x grand angle (on peu presque regarder sur les cotés),
  • un filtre UHC pour nébuleuses.

Avec le ciel d’hiver, peu clément, nous avons pour le moment réussi à voir 4 choses :

La lune (oui oui, comme ça)

La nébuleuse d'Orion (M42)

Jupiter et ses satellites

M31 - galaxie d'andromède (en beaucoup plus flou et lointain pour nous)

Nous avons également pu voir des amas d’étoiles, jolis mais beaucoup moins impressionnant que le reste j’ai trouvé :

Amas d'étoiles

Quelques liens :

  • Pour vous aidez à choisir votre téléscope : Pyxis
  • Pour voir en dessin ce que vous verrez vraiment dans un téléscope :astro59
  • Pour comprendre un peu plus l’astronomie : Stelvision
  • Pour aller plus loin : Astrosurf et Webastro

J’espère que cet article vous a plu, j’ai pris un grand plaisir à l’écrire et à me remémorer toutes ces choses.

A peluche !